Pourquoi ce blog ?

débat

 

On en parle ou pas ? bon, parlons en... de ces "débats philosophiques" à l'école primaire.

Pour montrer que l'école n'est pas seulement un lieu de transmission brute mais aussi un lieu d'échange et de débat pour mieux appréhender ensemble le monde bizarre qui nous entoure. La classe est aussi un endroit de questionnement collectif face à des problèmes de société, sur lesquels chacun pose son regard plus ou moins naïf... On ne fait pas qu'apprendre les tables de multiplication en récitant des poésies de manière totalement lobotomisée, non. L'objectif annoncé dans MA classe et de donner du sens aux apprentissages, alors un peu de concret ne fait jamais de mal bordel. Enfin, si on a le temps !!

En effet, dans le socle commun l'élève doit être capable de (ou le devenir) :

- S’exprimer à l’oral comme à l’écrit dans un vocabulaire approprié et précis.

- Respecter les autres, les règles de la vie collective, et les codes de politesse.

- Prendre part à un dialogue : prendre la parole devant les autres, écouter autrui, formuler et justifier un point de vue.

- Ecouter et prendre en compte ce qui a été dit. Questionner afin de mieux comprendre. Exprimer et justifier un accord ou un désaccord,  émettre un point de vue personnel motivé.

- Participer aux échanges de manière constructive : rester dans le sujet, situer son propos par rapport aux autres, apporter des arguments, mobiliser des connaissances, respecter les règles habituelles de la communication.

Bon ok, vous allez me dire, tout ça dans une demie heure hebdomadaire, c'est pas si facile. En même temps, l'évaluation de ces compétences est plutôt abstraite... si vous voyez ce que je veux dire.

Mes collègues avoueront aussi qu'avec la surcharge des programmes, c'est la 1/2h de débat qui saute en premier. Et oui, du débat, on en fait toute la journée me dit collègue A : 10 minutes de débat pour se mettre en rang (pourquoi on se met pas en rang par 3 ? pourquoi pas en file indienne ? toutes ces reflexions se tiennent... mais au final 10 minutes x 8 = 80 minutes/jour ; 10 minutes de débat pour savoir pourquoi on pratique la lutte plutôt que le football sur la prochaine période d'éducation physique... et la liste des débats potentiels est longue depuis qu'on a placé l'élève au centre des apprentissages !!

Pour info, en deuxième position, c'est l'éducation physique puis ensuite la musique et l'art visuel qui laisseront place aux "apprentissages nobles". On se demande vraiment si les maths et le français ne devraient pas constituer la seule base valable des apprentissages à l'école primaire, à voir nos ministres surcharger les programmes de la sorte et les parents obnubilés par les seules tables de multiplications et dictées.

Voilà pourquoi, ce petit intermède "débat" (au même titre que l'éducation physique, l'art visuel, la musique) est important dans la semaine de l'élève et du professeur... pour que chacun (et surtout celui qui est en difficulté avec ses tables, ses dictées, sa conjugaison...) puisse prendre sa place et montrer des capacités inquantifiables aux yeux des évaluations.

 

Morale : je pense donc je dis... AMEN...

Posté par generics