Journal des profs qui (se) débattent

21 février 2013

Mon nom est Klein... Brad Klein !

brad-pitt-party-ib-03

Bon... on en parle ou pas ? Parlons en, de ces temps collectifs de débat au sein des classes de primaire...

Tout le monde a eu son petit mot là dessus, des ministres aux psychologues, en passant par les philosophes, sans parler des parents sur le trottoir devant l'école. Des débats sur le débat... on tourne peut être en rond...

Neanmoins, l'école en a beaucoup parlé aussi, avec tous les partenaires qui la composent, profs, directeurs, inspecteurs, syndicats... autour ce fameux "débat réglé" du cycle 3 notamment. Mais les acteurs de ces futurs débats, eux, ils en ont discuté aussi ; nos chers élèves ont un avis sur la question et palabrent en récréation sur ce temps nouveau de leur emploi du temps :

- ça va être cool, ça changera des maths et du français (c'est pas tout à fait faux, mais ce débat est a priori à visée langagière entre autre, donc il y a forcément un peu de français "maitrise de la langue" dans ce bazar). 

- oui et puis on pourra donner notre avis pour une fois (euh oui dans une certaine mesure)

- le maître sera quand même là je pense (oui oui sinon ça risque de na pas porter totalement les fruits attendus par les programmes)

De l'avis général, ce serait plutôt une bonne chose, et puis je rappelle que ce n'est qu'une demie heure hebdomadaire, la révolution n'est pas encore là !

 

Tout ça pour en arriver là, à ce vendredi après midi, en classe, tout juste remonté de récréation avec ms CM1, à quelques encablures du weekend... Le choix du thème allait être collectivement choisi, en fonction soit de l'actualité, soit de la vie de l'école. Mais j'avais été devancé, spolié car voilà :

- (Déborah s'avançant vers moi avec une délégation de 3 élèves) Nous aussi on a débattu toute la semaine à la récréation pour choisir le thème d'aujourd'hui.

- (moi souriant, ému presque, voyant mon enseignement prendre tout son sens, devant mes yeux candides) : c'est très bien, on économise du temps, en plus si tout le monde est d'accord, c'est parfait ! Allez vous asseoir.

- Et la classe en choeur : le thème c'est vous maître !!

- Et Déborah toujours debout qui argumente : ça traite bien de la vie de l'école, et plus particulièrement de la vie de la classe, ce qui nous touche de près. (je ne touche personne de près bien entendu !!)

- Et moi balbutiant : ça risque de ne pas être très interessant... mais pourquoi pas... (naïf que je vous dis !!)

- Et Déborah inarrêtable en porte parole : donc, on s'est concerté toute la semaine avec les filles de la classe pour vous dire que vous avez une sacrée gueule d'ange !

 

Morale : Quand on marche les yeux fermés, les murs sont plus durs... AMEN

Posté par generics à 10:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]


20 février 2013

Trop plein d'activité niveau 1

nucléaire

 

Bon... on en parle ou pas ? parlons en, de ce fameux remplacement...

Quoi de plus calme que cette journée ensoleillée pour commencer ce remplacement. Une classe de gentils CM1 tous plus mignons les uns que les autres... 15 jours consécutifs au même endroit et un endroit pas mal du tout en plus ; presque 15 jours de repos me dis-je !! (tout est relatif, c'est juste que j'avais fait 2 mois bien épuisants à changer d'école tous les 2 jours en alternant avec le pire et son synonyme !!).

Et tout ça c'était bien avant le drame...

Le mardi de la deuxième semaine de remplacement, au matin, dans la cour :

- Maître j'ai un mot dans mon cahier de liaison me crie le môme le plus discret de la classe avec son fameux cahier à la main.

- Et je rétorque : on verra ça en classe, ne perds pas de temps avant d'entrer en classe, passe aux toilettes, amuse toi un peu... (tout ça pour dire en vérité : "tu vois pas que je bois mon café et que j'ai pas beaucoup dormi, j'ai encore besoin de 5 minutes entre adultes !")

- Et le môme pas chiant : ok maître !

15 minutes plus tard en classe :

- Maître j'ai un mot dans mon cahier de liaison me hurle toujours le même élève si timide d'habitude.

- Et je réponds : si c'est pas pour la cantine (chose "urgente" le matin...) pose le sur mon bureau, et arrête de crier dans la classe !

- Et mon élève toujours pas chiant mais aboyant : ooookkk maîtreeeee !!!

30 minutes plus tard, moi, serein, face au tableau (ce qui veut également dire dos aux élèves, ça va prendre tout son sens), écrivant un texte au tableau pendant un temps de lecture silencieuse :

- VLADADAMM, mon élève très en vue ce matin, au premier rang, est tombé de sa chaise (le bruit d'une chaise qui tombe est trés dur à traduire par écrit je me rends compte), mais est très (trop) souriant.

- Et moi : tu ne t'es pas fait mal au moins, fais attention ! La prochaine fois, je t'enlève ta chaise et tu resteras debout pour qu'il n'y ait plus d'accident de ce genre !

- En me retournant toujours sans crainte, j'aurais dû sortir les yeux dans le dos qu'on prétend tous avoir...

Pas eu le temps d'écrire quoique ce soit, juste entendu :

- oui maître (voix très (trop) calme), en sentant la chaise glisser jusqu'à mes mollets, puis sa trousse, puis son cartable...

Le pauvre enfant une fois maîtrisé me sanglotait toujours d'ouvrir son satané cahier de liaison, ce que je fis cette fois ci.

Et moi lisant dans ma tête le mot de la mère qui résonnait de plus en plus fort : "Mon enfant a changé de traitement pour son hyperactivité et n'est plus sous traitement lourd (médicament, ritaline ? qui éteignait complètement cet enfant jusqu'alors), il faut malgré tout qu'il avale une gellule de ??? avant d'entrer en classe puis une à midi (un sachet fermé avec deux gellules, collé dans le cahier) pour l'aider à se canaliser. Merci de vérifier qu'il n'oublie pas de les prendre. Cordialement.......... 

NOUS N'OUBLIERONS PLUS, C'EST PROMIS !!!

J'adore ces petits moments privilégiés avec certains élèves qui savent, sans t'en vouloir une seule seconde...

 

Morale : Si un enfant muet parle, écoute le... AMEN

Posté par generics à 10:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

18 février 2013

Jolly Marguerite

findus-cheval001

 

Bon... on en parle ou pas ? Parlons en... Du chevache ou de la vacheval !!

Tout d'abord, est ce que vous saviez que trois exposés (sujets libres) sur quatre dans les classes de primaire ont pour thème les animaux ? Et pensiez vous que dans ces trois exposés, deux sont consacrés au seul cheval ?? Et pas celui qui sort de la boucherie, mes p'tits loups ils aiment le galopant, le fringant, celui sur lequel montent le prince charmant, Lucky Luke et Yakari ; pas le rachitique, le drogué qui est abattu sans sommation et qui se retrouve comme par nécrophagie dans leurs assiettes le soir venu !!!

En tout cas et en toute logique, mes élèves, gentils tout plein qui adorent leurs fidèles destriers (par la pensée pas par la bouche) avaient besoin d'une thérapie de groupe, que je leur ai distillée non sans peur, mais sans rémunération supplémentaire à mon salaire de base (nous parlerons des cumuls des mandats dans un prochain numéro c'est promis !)

Je commence, comme à l'accoutumé, par un recueil des hypothèses des élèves, avis en tous genres qui donnent de l'eau à mon moulin pour débuter le cours. A la source, les idées des enfants ne sont pas si dénuées de sens, et ont le mérite d'être vierges de toute pollution intellectuelle ; quoiqu'ils ont quand même la télé (mais c'est encore un autre débat)... et malheureusement des parents (je vous rassure je ne veux en rien dexteriser tous les parents !!!).

Problèmes recueillis en vrac sur le vaste sujet de "la viande chevaline dans les lasagnes" : le mensonge, le goût, l'odeur (??), la traçabilité (oui oui l'élève A en ce2 m'a jeté ce mot barbare à la figure), les roumains (ou les romains selon l'élève B !!), les mammifères (selon l'élève C, le cheval est un mammifère autant que la vache, donc c'est égal... enfin sauf si ça avait été du porc, qui, c'est bien connu, n'est pas un mammifère comme les autres), l'écologie, la fin du monde (tous les traumatismes n'ont pas été éradiqués !!), la délocalisation (encore merci élève A) et caetara. Après 1/2 heure de débat (inclus dans les programmes) il me fallut conclure : "voyez ça avec vos parents, la réponse à cette question n'étant pas au programme !" (preuve que les parents servent tout de même à quelque chose et preuve que je connais les programmes sur le bout des doigts). Avant toute plainte, je signale que c'est une boutade bien entendu (oui, les parents n'ont pas beaucoup d'humour ! Je plaisante encore... quoique...).

Pour résumer, entre adultes désinformés :

Problème chevalin : OUI, ben là oui... de toute évidence !

- Problème sanitaire : à demi OK (nobody's encore dead !! à part les chevaux me diront certains)

- Problème de trahison : OK (on n'aime pas être le dindon de la farce, ou du moins le cheval de la farce ici !) (quoique celles ou ceux qui souhaitaient une surprise pour la saint valentin ont été servis, dans leur assiette...). Explications pour les amateurs de Georges Brassens qui ont fêté mardi gras : "une jolie vache dans une peau de cheval, un joli cheval déguisé en vache, qui fait le beau et qui cavale, puis qui vous mène à l'abattage."

- Problème de goût : NON (nobody felt it !!)

- Problème humain : NON (chevalin ou, j'ai entendu dire problème cavalier, et c'était pas un élève... certains font de l'humour à l'insu de leur plein gré !)

- Problème fini : OUI (ça va être difficile de faire des lasagnes avec du haché de tracteur roumain de marque DACIA)

- Vrai problème : OUI (on ne connaît pas le nom des bêtes !!! Nous ne sommes tout de même pas des sauvages ; une stèle devrait être érigée avec le nom des chevaux massacrés à la gloire de la grande distribution : Ourasi  mort pour Findus le 14/01/2013, Tornado mort pour Dacia le 14/01/21013, Crin-Blanc mort pour Spanghero le 14/01/2013, Jolly jumper mort pour Picard le 14/01/2013, Petit tonnerre mort pour Comigel le 14/01/2013...) SACRIFIES SUR L'AUTEL DU FOUR A PYROLYSE.

 

Morale : Plus je m'informe, moins je mange... AMEN...

 

Posté par generics à 17:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,